Page Principale
 
 Introduction
 
 Histoire
 
 Évolution
 
 Cerveau
 
 Electrogénération
 
 Électroréception
 
 Electrolocalisation
 
 Electrocommunication
 
 ELL
 
 Mémoire
 
 Neurone
 
 Philo-science
 
 Références
 
 Auteur
Recherche


[an error occurred while processing this directive],  [an error occurred while processing this directive]
Dernière Publication
Introduction
L'Apéro-note !
Une radio de la tête à la queue
Être ou ne pas être « radioélectrique »
Histoire
Des poissons et des hommes : Un peu d’histoire
L’Antiquité et les poissons électriques
Le Moyen-Âge des poissons électriques
La Renaissance des poissons électriques
Les Lumières des poissons électriques
Le 19e des poissons électriques : Problèmes d’électrophysiologie… et problèmes d’évolution
La découverte de neurotransmetteur dans les poissons électriques
Une petite histoire de l’électroréception
Évolution
Évolution: Histoire d’une famille recomposée… électrique
Évolution et biodiversité des animaux électriques
Gymnotiformes : une classe à part
Portaits de famille
Prédation : quand la bouffe est créative, les prédateurs mangent moins…
Reproduction : qu’est-ce qu’un mâle est prêt à faire…
La préférence des dames...
Cerveau
Le cerveau des aptéronotes
La grosse tête
Tour d’une cité neuronale: le cerveau de A.leptorhynchus ... EN CONSTRUCTION
Electrogénération
Electrogénération : une batterie dans la queue
Champ électrique
Organe électrique : circuit imprimé d’une antenne vivante
Le PM de l'électrogénération et ses lobbyistes
Le RAP de l'aptéronote: Rythme Au Pacemaker
Garde le rythme, Electrocyte !
Quand le rythme évolue, on mute les canaux sodiques
L'organe électrique des « petits noirs ».
Les chocs des titans électriques
Électroréception
Électroréception : l’électronique dans la peau
Electrorécepteurs tubéreux: des voltmètres dans la peau
Unités T et Unités P : accorder ses nerfs
Electrolocalisation
Electrolocalisation des aptéronotes
Image électrique : voir par la peau
L’espace sensoriel : la bulle d’un aptéronote
Espaces multi-sensoriels : les poupées russes
Electrocommunication
Electrocommunication des aptéronotes
La réponse d’évitement de l’interférence (JAR) : Chérie, tu m’éblouis!
Fish and chirps: recettes de communication
Détection des petits chirps
ELL
Le ELL : la porte d’entrée électrosensorielle
Les segments et les couches du ELL
Les voies de rétroaction du ELL
Champs-Récepteurs des Cellules Pyramidales : Fenêtres sur le Monde.
Global vs Local: Le problème... ou comment distinguer sa blonde de sa bouffe.
Global vs Local: deux stimuli, deux préférences
Global vs Local: Le commutateur
Global vs Local: Deux langages pour mieux comprendre.
Mémoire
Mémoire de poisson...
Apprentissage et reconnaissance de formes électriques
La LTFE, une mémoire non associative et un compteur de pulses
Ha! Qu'il m'énervait! ... habituation des signaux de communication
Habituation : concept général
Neurone
Portrait de neurone
Le génie électrique des neurones 101: composantes
Le génie des neurones 102: Repos et action
Canaux ioniques au sodium (INa)
Des neurones en rafale
Canaux ioniques au potassium
Philo-science
Discussion sur les Neurosciences
Modèle 101
Modèle 102
Juste 10% du cerveau
Définition de l’intelligence
A l'échelle du monde...vivant
Références
Articles scientifiques
Hyperliens
Livres
Auteur
Cheminement et Dédicace
Publications

Electrocommunication



Electrocommunication
Electrocommunication des aptéronotes
Si on considère les poissons, tout le monde est convaincu qu’ils sont incapables ou presque de communiquer. Pourtant, pourtant ! Lorsqu’un banc de poissons tourne de façon synchrone, il faut au minimum certains signaux de communication très rapides pour permettre à tout ce petit monde de tourner ensemble. Lors de la saison des amours, comme tout autre espèce, ils doivent détecter les signaux de leurs partenaires. Malgré tout, chez la plupart des espèces de poissons, la communication nous semble minimale.

Les poissons faiblement électriques, tel les mormyriformes et les gymnotiformes, grâce à leur capacité de générer et de percevoir des champs électriques, ont développé des signaux de communication plutôt élaborés. Certains de ces signaux de communication tiennent du réflexe, d’autre sont plus complexes et supposent une plus grande analyse et une « prise de décision ».

Mai 31, 2005, 01:06

Electrocommunication
La réponse d’évitement de l’interférence (JAR) : Chérie, tu m’éblouis!
Le réflexe d'évitement des interférences permet aux gymnotiformes de diminuer les problèmes associés à la présence d'un congénère et de son onde électrique.

Mai 31, 2005, 01:08

Electrocommunication
Fish and chirps: recettes de communication
Les poissons-couteaux bruns, comme plusieurs autres aptéronotes, émettent fréquemment des « chirps » de différents types qui sont différents signaux de communication. Il y a aussi d'autres signaux comme les montées et les yodels.

Mai 31, 2005, 01:22

Electrocommunication
Détection des petits chirps
Les aptéronotes et leurs chirps peuvent servir d’excellents modèles à la détection aux signaux de communication. Comment les aptéronotes sont-ils capables de détecter les chirps ?

Mai 31, 2005, 01:33


Monter
Références
Erik Harvey-Girard Apteronote. Ottawa: . <  >
© Droits réservés