Page Principale
 
 Introduction
 
 Histoire
 
 Évolution
 
 Cerveau
 
 Electrogénération
 
 Électroréception
 
 Electrolocalisation
 
 Electrocommunication
 
 ELL
 
 Mémoire
 
 Neurone
 
 Philo-science
 
 Références
 
 Auteur
Recherche


[an error occurred while processing this directive],  [an error occurred while processing this directive]
Dernière Publication
Introduction
L'Apéro-note !
Une radio de la tête à la queue
Être ou ne pas être « radioélectrique »
Histoire
Des poissons et des hommes : Un peu d’histoire
L’Antiquité et les poissons électriques
Le Moyen-Âge des poissons électriques
La Renaissance des poissons électriques
Les Lumières des poissons électriques
Le 19e des poissons électriques : Problèmes d’électrophysiologie… et problèmes d’évolution
La découverte de neurotransmetteur dans les poissons électriques
Une petite histoire de l’électroréception
Évolution
Évolution: Histoire d’une famille recomposée… électrique
Évolution et biodiversité des animaux électriques
Gymnotiformes : une classe à part
Portaits de famille
Prédation : quand la bouffe est créative, les prédateurs mangent moins…
Reproduction : qu’est-ce qu’un mâle est prêt à faire…
La préférence des dames...
Cerveau
Le cerveau des aptéronotes
La grosse tête
Tour d’une cité neuronale: le cerveau de A.leptorhynchus ... EN CONSTRUCTION
Electrogénération
Electrogénération : une batterie dans la queue
Champ électrique
Organe électrique : circuit imprimé d’une antenne vivante
Le PM de l'électrogénération et ses lobbyistes
Le RAP de l'aptéronote: Rythme Au Pacemaker
Garde le rythme, Electrocyte !
Quand le rythme évolue, on mute les canaux sodiques
L'organe électrique des « petits noirs ».
Les chocs des titans électriques
Électroréception
Électroréception : l’électronique dans la peau
Electrorécepteurs tubéreux: des voltmètres dans la peau
Unités T et Unités P : accorder ses nerfs
Electrolocalisation
Electrolocalisation des aptéronotes
Image électrique : voir par la peau
L’espace sensoriel : la bulle d’un aptéronote
Espaces multi-sensoriels : les poupées russes
Electrocommunication
Electrocommunication des aptéronotes
La réponse d’évitement de l’interférence (JAR) : Chérie, tu m’éblouis!
Fish and chirps: recettes de communication
Détection des petits chirps
ELL
Le ELL : la porte d’entrée électrosensorielle
Les segments et les couches du ELL
Les voies de rétroaction du ELL
Champs-Récepteurs des Cellules Pyramidales : Fenêtres sur le Monde.
Global vs Local: Le problème... ou comment distinguer sa blonde de sa bouffe.
Global vs Local: deux stimuli, deux préférences
Global vs Local: Le commutateur
Global vs Local: Deux langages pour mieux comprendre.
Mémoire
Mémoire de poisson...
Apprentissage et reconnaissance de formes électriques
La LTFE, une mémoire non associative et un compteur de pulses
Ha! Qu'il m'énervait! ... habituation des signaux de communication
Habituation : concept général
Neurone
Portrait de neurone
Le génie électrique des neurones 101: composantes
Le génie des neurones 102: Repos et action
Canaux ioniques au sodium (INa)
Des neurones en rafale
Canaux ioniques au potassium
Philo-science
Discussion sur les Neurosciences
Modèle 101
Modèle 102
Juste 10% du cerveau
Définition de l’intelligence
A l'échelle du monde...vivant
Références
Articles scientifiques
Hyperliens
Livres
Auteur
Cheminement et Dédicace
Publications

Évolution



Évolution
Évolution: Histoire d’une famille recomposée… électrique
Les aptéronotes sont des petits poissons osseux (téléostéens) qui font partie de l’ordre des gymnotiformes, qui signifie « ceux qui sont nus » pour faire allusion au fait qu’ils n’ont pas d’écailles. Les gymnotiformes constituent un groupe de poissons électriques qui vivent en Amérique du Sud, classé en six familles : cinq de poissons faiblement électriques et une autre famille comprenant uniquement le gymnote, l’anguille fortement électrique (Electrophorus electricus).
Mai 28, 2005, 22:26

Évolution
Évolution et biodiversité des animaux électriques
L’électroréception est la capacité de détecter de faibles champs électriques.
Ce sens exotique pour les humains est largement répandu chez les vertébrés.
On en retrouve plusieurs cas dans chaque classe de poissons,
chez les amphibiens et même les mammifères.

Mai 28, 2005, 22:28

Évolution
Gymnotiformes : une classe à part
Classification des gymnotiformes: affiliation phylogénique et caractéristiques

Mai 28, 2005, 23:09

Évolution
Portaits de famille
Voici de « beaux portraits » produits par le Musée de Zoologie de l’Université du Michigan montrant plusieurs des poissons électriques mentionnés dans ce site.
Mai 28, 2005, 23:21

Évolution
Prédation : quand la bouffe est créative, les prédateurs mangent moins…
Philip K. Stoddard a développé la thèse selon laquelle
les prédateurs ont créé une pression « créatrice » sur la survie des petits gymnotiformes,
les forçant à émettre leur décharge de façon biphasique et à plus hautes fréquences.

Mai 28, 2005, 23:59

Évolution
Reproduction : qu’est-ce qu’un mâle est prêt à faire…
Les femelles en général et les femelles gymnotiformes en particulier, sont souvent attirées par des traits remarquablement dangereux et dispendieux, qui sont de bons indicateurs de la capacité des mâles de survivre. Les femelles réceptives sont très attirées par les basses fréquences des décharges électriques émises par les mâles qui augmentent leurs risques d’être détectés par des prédateurs.

Mai 29, 2005, 00:10

Évolution
La préférence des dames...
Que préfèrent les femelles aptéronotes chez les mâles?

Sep 12, 2006, 20:17


Monter
Références
Erik Harvey-Girard Apteronote. Ottawa: . <  >
© Droits réservés